dimanche 30 août 2009

Merci, Martine

Depuis Reims, le PS avait une première secrétaire, que sa courte victoire empêchait de s'affirmer.
J'avoue que ces 15 derniers jours où les déclarations péremptoires des uns, les petites phrases mesquines ou revanchardes des autres me donnaient plus de motifs d'inquiétudes que de sérénité, mais je gardais l'espoir que La Rochelle 2009 soit un grand crû.

Depuis ce week-end le PS à une vraie taulière qui fixe des calendriers, des objectifs clairs, une méthode.

Ouf! On va enfin sortir de ce flou hamiltonien qui nous habite depuis la claque de 2002. Enfin!

Si on suit la route que Martine trace, sur la nécessaire rénovation, sur la nécessité d'un projet politique clair, le PS quittant son image pugilistique, pour celui d'un parti pugnace pourra à nouveau rêver de victoires.

Ah, oui, j'oubliais, d'habitude j'y arrive, mais aujourd'hui, je ne comprends rien au rébus du COUCOU, il y a un squelette de cheval avec des clous rouges plantés dans la colonne vertébrale...
Allez-y, le premier qui trouve aura les compliments du taulier...

2 commentaires:

Disparitus a dit…

Il va falloir être pugnace, tu as raison c'est le bon mot

Nicolas a dit…

Il faut être pugnace pour tout trouver chez le Coucou !