lundi 24 août 2009

Analyse primaire


Après les alliances sans contrat de gouvernement, c'est l'instauration de primaires qui a fait florès ce Week-end.

Si j'ai bien compris le bidule, il s'agit de faire désigner le candidat de gauche, non plus par les militants socialistes, mais par les sympathisants de toute la gauche.

Quelques questions me taraudent:
1) Qui vote? La qualité d'un militant est facile à contrôler. Il a une carte et il est à jour de ses cotisations. La qualité de sympathisant me paraît plus scabreuse à cerner.

2) En admettant qu'on résolve le point n°1, on présuppose que, ni les verts, ni le PC, ni le MRC, ni le PG, ni les radicaux, puisqu'il auront leur mot à dire sur la désignation du candidat socialiste ne présenteront de candidat... Même Bayrou renoncerait...

3)Si au lieu de d'inventer des usines à gaz, qui ne résoudront rien, le dirigeants du PS se mettaient autour d'un table pour rédiger un projet politique concret, comme, en son temps le 110 propositions de 1981.
Un document dans lequel on expliquerait de façon synthétique ce qu'on veut faire en matière d'éducation, de justice, de société, de travail, de redistribution des richesses. Un texte fondateur et fédérateur, que d'autres pourraient partager et enrichir...

12 commentaires:

Gaël a dit…

tûtafé d'accord toutes ces histoires d'alliances avec comme unique but de renverser Sarkozy me paraissent scabreuses sans un programme avant

elmone a dit…

D'accord avec toi.
J'évite de faire des billets sur le ps en ce moment.
Je risquerais de dire des insanités.

Et il y en a assez comme ça !

Rimbus a dit…

le titre du billet est adéquat.

miha a dit…

pardon si je vous fais douter de l'utilité d'un programme :
la majorité des électeurs ne lise pas les programmes des politiques ; ils choisissent un candidat selon son charisme, sa notoriété, sa 'pipolisation",...
et n'oublions pas que c'est la majorité qui l'emporte.

Gaël a dit…

@miha ben faut pas répéter partout les mêmes commentaires... et puis vous avez peut-être raison, l'être huamin est ainsi fait qu'il lui faut une tête pour qui voter, mais c'est mieux si cette tête a quelque chose de cohérent à proposer

Olivier P a dit…

Il faut les 2
Un projet politique (pas un programme qui ne serait qu'un catalogue de promesses)et tant qu'à faire un candidat ayant du charisme

Nicolas a dit…

Tiens, c'est marrant, j'ai le même commentaire à la maison

des pas perdus a dit…

Excellent.

L'usine à gaz, ça fait moderne, ça occupe l'espace médiatique

Le coucou a dit…

Les primaires ouvertes posent un problème de manipulation possible, c'est vrai. Pourtant, comme sympathisant, j'aimerais beaucoup participer au choix… Et la mise sur pied d'un bon programme, parallèlement au choix du, de la, candidat(e) n'est pas insurmontable. Quand les 110 propositions avaient été étudiées, F. Mitterrand était déjà le candidat officiel du PS…

Monsieur Poireau a dit…

Je crois que temps que la gauche est sur la défensive au lieu d'être sur des proposition de progrès social, on sera dans cette situation. Les primaire, ça ne sert à rien dans ce contexte !
:-))

Olivier P a dit…

Pourquoi pas envisager un comité de liaison entre les partis qui souhaitent gouverner plus tard ensemble.
Un truc qui fonctionnerait comme un shadow cabinet et permettrait de proposer des idées et des solutions progressistes, d'une part et de tester la solidité d'une telle alliance en vue d'élections futures

Eric citoyen a dit…

J'adhère complètement à ton propos ... je militerai dans ce sens !

Bésitos