samedi 22 août 2009

Hamon avis, c'est Benoît qui a raison


Lu ce matin entre deux bols de café, cet interview de Benoît HAMON dans le Parisien.
Dans le concert de petites phrases à la con qui semble rythmer la pré-rentrée des socialistes, ça réconforte de lire un truc intelligent.

Sur le projet :" Notre défi, c’est d’installer de nouveau l’idée qu’une autre politique est possible en matière d’emploi, d’éducation ou de fiscalité."

Sur l'état d'esprit :"Une chose est claire : on ne pourra pas continuer longtemps sur le registre des six derniers mois. Quand on a une idée, mieux vaut la mettre au service du collectif que de chercher à en faire une publicité personnelle. "

Sur les primaires :"Ce n’est pas une affaire de rythme. La question est : quelles sont les conditions que la gauche doit réunir pour battre Sarkozy en 2012 ? D’abord disposer d’un projet politique extrêmement clair rompant avec les choix de Sarkozy mais aussi avec les dérives libérales de la social-démocratie européenne. La deuxième condition, c’est l’unité de la gauche."

Sur les alliances :"La question a été tranchée au congrès de Reims. La majorité autour de Martine Aubry s’est construite autour de la priorité au rassemblement de la gauche et du refus de toute alliance avec le MoDem. Si le MoDem fait des choix de fond qui l’amènent à se reconnaître dans notre famille politique, la gauche, il n’y aura pas de difficulté.
Mais tant qu’il garde son orientation libérale actuelle, je ne conçois aucune alliance nationale avec lui. Pas par sectarisme mais par cohérence politique."


Sur les verts : " Tous ceux qui, d’Olivier Besancenot à Dany Cohn-Bendit, parlent du rassemblement de la gauche mais qui commencent par accentuer son morcellement en faisant bande à part nous éloignent de la victoire en 2012."
"C’est d’autant plus désolant que les conseils régionaux sont depuis 2004 cogérés souvent de manière harmonieuse avec nos partenaires."


Il est grand temps de rappeler que c'est lorsqu'il est confus que le PS prend des claques aux élections, et que c'est lorsqu'il a une ligne claire qu'il les gagne.



6 commentaires:

jeffanne a dit…

Le seul ennui c'est que le PS adore prendre des bains de confusion....
d'où la déconfiture

Nicolas a dit…

Oui, il a raison.

FalconHill a dit…

1000 félicitations pour le titre !

Pas fan de la personnalité d'Hamon, mais sur son analyse du PS, c'est lui qui parait être le plus pertinent... Enfin je dis ça, chui pas socialo (un vilain garçon de droite que je suis bouhhhhhh ^___^)

Bon weekend

Suzanne a dit…

Il pourrait me dire aussi pourquoi ma voiture n'a pas démarré aujourd'hui? Elle a fait peuf peuf et puis rien, et ce n'est pas la batterie et elle n'a AUCUNE raison de ne pas démarrer.

Olivier P a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Olivier P a dit…

Suzanne, je n'en jurerai pas, mais il est possible que tes cosses de batteries soient encrassées. Un petit coup de toile emeri et ta voiture fera peuf-peuf-peuf-peuf...