dimanche 17 janvier 2010

Quand sera-ce ?

. Cette nuit, j'ai fait un de ces rêves à la con, de ceux qui font que tu te réveilles en sueur.
Les marqueurs dansaient, l'ACE remontait, les plaquettes se faisaient la malle...
Puis je me suis souvenu d'un billet ancien, du non moins ancien Didier, qui s'intitulait "si on jouait à mourir" où le Haut Normand mettait au point une méthode infaillible, pour connaître son espérance de vie. Il suffisait de faire la moyenne d'âge du décès de ses grand parents.
Rasséréné, après avoir calculé qu'il me restait 40 ans devant moi, je me suis dit qu'avec les progrès de la médecine il me sera possible de lire Tintin de 77 à 87 ans...

7 commentaires:

Didier Goux a dit…

Eh bien, vous voyez ! Quand on sait pas, on demande à tonton Didier !

(Moi, en plus, j'ai une grand-mère qui continue à me faire grimper le score : 100 ans dans deux mois, la Suzanne !)

Olivier P a dit…

Ne sachant pas, je n'avais pas osé parler de Suzanne, à qui je souhaite longue vie. Un centenaire, ça s'arrose, comme disent les bretons mal cravatés.

Jeffanne a dit…

Olivier,
Hein qu'c'est bête les cauchemars ...
la méthode de calcul du sieur Didier a du bon alors... puisqu'elle te permettra de lire Tintin...
Ah ! Suzanne, savais point non plus.?..
Je te souhaite une bonne semaine !!!

Disparitus a dit…

Mon père est parti en Décembre dans de sombres histoires d'ACE ou de CEA plutôt comme on dit en Belgique, j'ai subi ce genre de cauchemar, et encore aujourd'hui..
Mais il faut que cela passe, car il faut avancer..

Le coucou a dit…

Tu m'as donné envie de faire aussi la moyenne de mon côté, et merde: je ne sais plus à quel âge sont morts deux de mes grands-parents. Je vais aller piquer les Tintin de la chambre d'enfants pour prendre de l'avance, on ne sait jamais.

C. Watson a dit…

Tintinophile con, mais surtout pas vaincue. Prends le vol 747 pour Sydney, vous donne des nouvelles vite !

Olivier P a dit…

Pour l'instant, j'essaye d'en finir avec les cigares du pharaon, à coup de Champix.