vendredi 22 janvier 2010

Proglio, ça rime pas avec prolo

Le pôvre homme a été contraint à renoncer à son indemnité de fonction de 450 000 € chez Véolia pour se contenter d'un minable 1 600 000 € chez EdF.
Franchement si Sarko croit éteindre le brasier avec un simple verre d'eau...

Le scandale demeure, puisqu'une seule et même personne dirige une entreprise publique et une entreprise privée. A moins d'être schyzo ou de posséder un don d'ubiquité, je vois mal comment ce type pourra donner un arbitrage objectif quand les deux sociétés seront en concurrence...
... A moins que l'idée du pouvoir ne soit de fusionner les deux et de privatiser EdF

4 commentaires:

Nicolas a dit…

Comment va-t-il pouvoir vivre avec seulement 1,6 m€ ?

captainhaka a dit…

"A moins que l'idée du pouvoir ne soit de fusionner les deux et de privatiser EdF"

Nooooon ????

Eric citoyen a dit…

Au départ il y avait Edf-Gdf

A l'arrivée il y a Edf-Véolia &

Gdf-Suez ... il y a un truc que je ne comprends pas , non , je rien a faire, je comprends pas !

@ +

Bésitos

Le coucou a dit…

Heureusement qu'il va pouvoir toucher sa retraite (400 000€ encore, d'après ce que j'ai entendu)…