mardi 12 janvier 2010

Bensaïd est mort

Et sa mort, me ramène à mon inculture politique qui m'a toujours laissé à penser que des pensèes politiques ne peuvent exister que lorsqu'on est au pouvoir pour les mettre en oeuvre, ou qu'on se met en situation d'y arriver. Incapable donc de faire un panégyrique... Il avait une famille, des amis, qui perdent un être cher, ce que nous avons connu ou connaitrons un jour. A eux vont mes pensées

4 commentaires:

Nicolas a dit…

Ouais...

Suzanne a dit…

Euh, oui, mais Alain Krivine est toujours vivant, lui !

Anonyme a dit…

Et pendant ce temps fadela continue son char à bia.

La banlieue...c'est un jeunocide !

Bonne année à tous.

Rachid
http://lavenircestmaintenant.skyrock.com/

Jeffanne a dit…

et je reconnais là ton bon coeur...comme toi mes pensées vont à eux...
quoique, en ce moment, je sens un peu la déprime m'anéantir...
Va falloir que je me reprenne.