jeudi 10 septembre 2009

Etre de gauche, c'est quoi !

Je pensais à échapper à la chaîne, mais c'était compter sans l'excellent DISPARITUS, donc, je m'y colle en essayant de faire simple.

1) C'est exiger de l'état qu'il joue un rôle de régulation et de redistribution des richesses. Pour moi, il ne s'agit pas de trimballer la tête des aristos au bout d'une pique, mais quand 20% des gens possèdent 80% des richesses, c'est insupportable.
J'attendrai donc d'un futur gouvernement de gauche, une réforme en profondeur du système fiscal. (Suppression des niches fiscales, suppression du TEPA, refonte globale des impôts en privilégiant la progressivité de l'impôt qui est juste, à la proportionnalité qui ne l'est pas.

2) c'est exiger de l'état qu'il intervienne efficacement. Distribuer des milliards aux banques, sans contrepartie, comme le font les libéraux est innacceptable. Il aurait fallu nationaliser, pour garder la main.

3) C'est ne pas supporter les privatisations, encore plus quand elles sont le fait d'un gouvernement de gauche.

4) c'est exiger le renforcement des services publics (Poste éducation nationale...)

5) C'est exiger du gouvernement un politique environnementale cohérente et à pas une taxe carbone à la con, inopérante et injuste socialement.

6)C'est aussi exiger du gouvernement de conserver l'independance, que ce soit militaire (sortie de l'Otan) où vis à vis de l'Europe, ne pas signer n'importe quel traité sous prétexte de modernité, et donner systématiquement la parole au peuple quand il y a des choix importants à faire. (Bon là, j'ai un copain qui n'est pas de gauche et qui doit penser sensiblement la même chose.

7) Etre de gauche, c'est lire le blog de Nicolas, tous les jours et pis c'est tout

[EDIT]: Le commentaire de Ch Boren me laisse à penser que la 1ere photo peut prêter à confusion

J'en rajoute donc une, qui pourrait résumer le bonheur que j'ai d'être militant, un repas entre militants au congrès de Grenoble, avec André Laignel, le premier fed, et autour de la table des gens des 3 motions, Hollande, Mélenchon et Emmanueli, une ambiance conviviale, malgré des points de vue divergents, des échanges enrichissants...
Rien à voir avec l'ambiance délétère que la madone de Melle se plait à distiller

5 commentaires:

Chr. Borhen a dit…

Soit. Et certes.
Mais pourquoi cette rose sur fond de Panthéon ?
Ne me dites pas que c'est pour transférer les cendres de la Gauche en grande pompe, vous risqueriez alors de me fâcher tout rouge... Enfin bref.

Olivier P a dit…

CH
Non, c'était pour illustrer la gauche.
Donc une photo symbole de l'arrivée de la gauche au pouvoir, et jusqu'à 83, une politique qui me plaisait...

Nicolas a dit…

Je suis d'accord avec le point 7. Mais alors, je ne lis pas (je veux bien l'écrire, mais de là à le lire...), donc je ne suis pas à gauche ?

Disparitus a dit…

Point 6 : Gaulliste

Pour le reste, je m'y sens bien

Arnaud a dit…

Absolument d'accord avec toi Olivier pour le point 6 ! Et même avec tes points 2, 5 et 7...
ça fait quand même 4 sur 7 !
Bon week-end !