vendredi 20 novembre 2009

Adieu Jean-Yves



Il y a des jours comme ça où il vaudrait mieux n'avoir ni télé, ni journaux. Pourtant les choses arrivent implacablement, qu'importe la lutte, Jean-Yves a été dézingué par le crabe, et aujourd'hui, bien au delà des socialistes de l'Indre, nous sommes un paquet à pleurer.
Je suis arrivé à Châteauroux en 1987, je trouvais cette ville laide à pleurer, puis depuis que tu avais été élu Maire en 1989, je l'ai vu s'ensoleiller et embellir.

Jean-Yves, où que tu sois, on t'aimera toujours

3 commentaires:

Nicolas a dit…

Il y a des billets où on est prem's pour commenter et on ne sait pas quoi raconter.

Une connerie ?

Bordel ! Il avait 7 ans de moins que le vieux Jacques qui est toujours gâteux. Gateaud ne le sera jamais.

Amitiés.

jeffanne a dit…

Oui, Nicolas,
mais quand un homme fait des choses bien pour sa ville, il s'en va toujours trop tôt...

PS. TU vas bien Olivier ??? allez je penses bien à toi avec force pour t'encourager dans ta lutte..

jeffanne a dit…

Oublie la faute d'accord ... je vais toujours trop vite ... mais je voulais tellement t'encourager alors que j'admire aussi ton courage.